mardi 24 mai 2011

Arduino: premières impressions

Je crois que ça va être pour moi un été Arduino.

Je viens tout juste de recevoir mon premier Arduino Duemilanove.  Comment aurais-je pu éviter la vague Arduino?  Tous les magazines d'électronique en parlent sans arrêt.  Ça semble être devenu le jouet incontournable de tout électronicien amateur.

J'en suis encore à mes balbutiements:  j'ai installé le logiciel, branché le circuit dans un port USB, téléchargé dans le microcontrôleur l'inévitable premier programme consistant à faire clignoter une LED...  Il y a quelques semaines, j'avais fait la même chose avec un microcontrôleur PIC: c'était plus compliqué, moins amusant, et beaucoup plus intimidant.

Le IDE Arduino est beaucoup plus simple que celui le MPLAB de Microchip.  Le langage me semble beaucoup plus intuitif également:  digitalWrite, digitalRead:  je comprend immédiatement ce que ça signifie avant même d'avoir lu la moindre documentation (); alors que "TRISA4 = 0" c'est un peu plus nébuleux au départ...

J'aime la philosophie Arduino:  permettre à des artistes et à des amateurs de concevoir rapidement des prototypes  sans êtres handicapés par un manque de connaissances en électronique.  Ça me rappelle quand je programmais avec Hypercard sur mon premier ordinateur Macintosh (il y a 20 ans!).   On commençait par un simple assemblage d'images et de textes liés par des hyperliens, puis on apprenait progressivement à programmer en langage Hypertalk, en s'amusant, sans même s'apercevoir qu'on apprenait à programmer.  Les premiers résultats venaient rapidement.  Quand plus tard on se lançait dans un "vrai" langage de programmation, on ne pouvait pas s'empêcher de se demander pourquoi c'était si compliqué, par comparaison.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...