dimanche 12 juin 2011

Fritzing: de la platine d'essai jusqu'au circuit imprimé



J'ai découvert le logiciel Fritzing hier, en parcourant les premières pages du livre "Beginning Arduino" par Michael McRoberts (Apress).  Il s'agit d'un logiciel open-source gratuit, disponible sur plusieurs plate-formes, qui permet de documenter les prototypes qu'on construit sur un breadboard de façon à en faire une représentation schématique, ou même un circuit imprimé.


En gros, il s'agit de reproduire sur une platine d'essai virtuelle affichée à l'écran un circuit qu'on a préalablement réalisé sur une véritable platine d'essai.  Pour ce faire, il s'agit de placer sur la platine virtuelle les éléments de circuit désirés: résistances, condensateurs, LEDs, circuits intégrés...et même un Arduino!  On relie le tout par des fils (virtuels) et hop! en deux temps trois mouvements, notre prototype est documenté.

Il s'agit ensuite de cliquer sur l'onglet "Vue schématique" pour accéder au schéma de notre circuit, ou de cliquer sur l'onglet "Circuit imprimé" pour obtenir, vous l'aurez deviné, le design d'un circuit imprimé.

Je n'ai exploré le logiciel que pendant quelques minutes, mais ça me semble très bien fait, et extrêmement facile à utiliser.  La documentation parle de plantages relativement fréquents, mais ça ne m'est pas encore arrivé.

Site web officiel de Fritzing
Téléchargement
Documentation en français

jeudi 2 juin 2011

Fabrication de mes propres circuits imprimés: deuxième essai (réussi!)

Cette fois ça y est:   j'ai réussi à fabriquer mon propre circuit imprimé:  il suffisait de préparer la surface de cuivre en la frottant au moyen d'une éponge à récurer, puis de garder le fer à repasser plus longtemps sur le papier, en le déplaçant pour bien répartir la chaleur et la pression.  Sur la photographie ci-contre, on peut voir que pratiquement toute l'encre de l'imprimante laser qui se trouvait sur le papier (à gauche) a été transféré sur la feuille de cuivre (à droite).


Ensuite j'ai plongé ça dans une solution acide pour dissoudre le cuivre qui n'était pas couvert par de l'encre (50% acide muriatique, 50% peroxyde d'hydrogène), puis finalement j'ai enlevé l'encre en frottant la feuille avec un peu d'acétone.  Le résultat final est visible sur la photographie de gauche.

Je dispose maintenant d'un circuit imprimé conçu pour la réalisation de la boîte d'effet "Rebote Delay", qui n'avait pas parfaitement fonctionné lors de ma première tentative sur une plaquette perforée.

Lien vers ma première tentative (qui n'avait pas fonctionné...)

mercredi 1 juin 2011

Fabrication de mes propres circuits imprimés: premier essai (raté!)

J'ai fait une première tentative de circuit imprimé fabrication maison en utilisant une imprimante laser, un fer à repasser et le papier spécial "PCB Fab in a Box".  Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-contre, au moins le tiers du circuit est resté sur le papier sans être transféré sur la feuille de cuivre...

Prochain essai:  j'appuierai le fer plus longtemps, en prenant soin de le déplacer pour être bien certain d'appliquer de la pression partout.  Et j'essaierai de sabler légèrement la surface du cuivre; j'avais oublié cette étape...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...