mardi 24 janvier 2012

Le Launchpad de TI, suite: réception et installation

J'ai bien reçu les deux exemplaires du Launchpad de Texas Instruments dont je parlais il y a quelques jours, livrés en moins de 48 heures par les bons soins de la compagnie FedEx.  Comme c'est toujours le cas avec ces services de messagerie, le livreur vient sonner à ma porte pendant que je suis au travail (donc absent de chez moi), et laisse une note à ma porte pour m'aviser qu'il me reste 5 jours pour aller récupérer le colis à un nébuleux comptoir situé à 20 km de chez moi, ouvert essentiellement pendant mes heures de travail, dans un quartier où je ne vais jamais...  (Si le colis avait été expédié par la poste, je l'aurais récupéré dans une boîte postale située à 30 secondes de marche de mon domicile).

J'ai eu le privilège de recevoir la toute nouvelle version du Launchpad, disponible depuis quelques semaines seulement, qui est accompagnée de deux microntrôleurs plus performants que ceux qui venaient avec la version précédente (les modèles MSP430G2553 et MSP430G2452), et doté de connecteurs mâles déjà soudés à la carte.  Oui:  des connecteurs mâles, donc pas question d'y brancher des shields pour Arduino.

Étape suivante:  télécharger le logiciel de développement Code Composer Studio.  C'est gratuit, mais il faut d'abord promettre que nous n'utiliserons pas le logiciel pour collaborer avec les cubains ou les iraniens!  Ils sont un peu paranos, chez Texas Instruments, je crois...

J'ai fait l'erreur de démarrer l'installation de la version complète de Code Composer Studio version 5.  Quelques minutes plus tard, j'ai vu qu'on me conseillait plutôt une version limitée de la version 4.  Trop tard:  l'installation ne pouvait pas être interrompue; elle s'est terminée plus de deux heures plus tard, occupant beaucoup trop d'espace sur mon disque dur!  Désinstallation de la version trop gourmande, installation de la version plus frugale (qui demande quand même 1 Go de RAM!):  on peut enfin commencer!

Comme le veut la tradition, mon premier projet consiste à faire clignoter les deux LEDs qui se trouvent sur la carte.  Il a fallu que je cherche un bon moment.  Oubliez les exemples clairs de l'environnement Arduino, facilement accessibles à partir d'un menu.  Pour le launchpad, il faut télécharger les fichiers d'exemple à part, en prenant soin de choisir la série qui correspond à notre numéro de microcontrôleur, et localiser le fichier "msp430g2xx3_1.c" (et je suis supposé trouver évident que  "Software Toggle" est la description d'une routine permettant de faire clignoter une LED)!!!

Ça fonctionne, bien sûr.  Le programme n'est pas très long, mais c'est beaucoup plus aride qu'un sketch d'Arduino:  les sorties sont numérotées en hexadécimal  ("P1DIR |= 0x01;"), la variable est un "volatile unsigned int",  le clignotement s'effectue au moyen d'un ou exclusif ("P1OUT ^= 0x01;")...

Je vais continuer d'explorer ça mais, pour l'instant, je continue de trouver mon Arduino beaucoup plus sympathique!

1 commentaire:

  1. Bonjour Yves,

    Merci, mais en même temps, il faut dire que le kit arduino est au moins 5 fois plus cher.
    IMHO, un kit de développement comme le Launchpad à 3,50€, c'est cadeau et ça vaut certainement la peine de s'investir un peu plus...

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...